Navigation
Contact et liens
Archives

Social Capital

description

L'actualité du capital social, de la vie en société et des options de société.

description
- Signes eschatologiques Changement global - 28-12-2011 - TSCF

11 Prévisions pour 2012… et au-delà

 

Il est surprenant que tant de sources aient, indépendamment les unes des autres, prédit un grand tournant en 2012 : calendrier maya, calendrier aztèque, Nostradamus, et même la NASA qui prévoit des tempêtes solaires d’importance. Sans doute est-ce parce que les sources anciennes se basent sur l’observation du cycle des astres, autrement dit sur l’antique - et pertinente - astrologie.

Les principales théories se basent sur le calendrier des Mayas, qui fonctionne selon un compte long de 5126 ans,  lequel se termine au solstice d’hiver, le 21 décembre 2012.

Les Mayas prophétisaient qu’à partir de l’éclipse solaire du 11 Août 1999 et de l’alignement planétaire en Grande Croix qui l’accompagna,  nous avons 13 ans pour réaliser des changements d’attitude qui nous éloignent du chemin de l’autodestruction et nous engagent dans un nouveau chemin de développement spirituel, l’Age d’Or. Leur prédiction est que les forces de la nature agiront comme un catalyseur du changement avec une puissance telle que l’humanité, son organisation sociale, ses techniques, seront impuissantes face à elles. Ces événements ne marqueront pas forcément la fin du monde, mais seulement le début d’une nouvelle ère – si notre civilisation saisit cette dernière chance pour réaliser les changements qui lui sont demandés pour sa régénération spirituelle.

Force est de constater que cela a un goût de déjà-vu. N’est-ce pas ce qui est en train de se produire sous nos yeux depuis approximativement l’an 2000 ? Sur le seul plan économique, il est avéré que les effets de la secousse financière qui s’était produite alors ont été simplement différés. D’où l’importance de formuler des prévisions basées sur l’observation et l’analyse pour 2012 et au-delà. Ces prévisions sont avant tout des hypothèses raisonnées qui peuvent servir de base de discussion pour tenter de mieux cerner où nous allons.  Les prévisions qui suivent doivent être affectées d’un coefficient de probabilité de 25 à 75% qui dans la réalité peuvent prendre des formes de réalisation diverses. Plus on s’éloigne sur un horizon de 5 ans, plus la probabilité d’occurrence de la prévision est forte.

Prévision #1 – Le monde ne finira pas le 21 Décembre 2012. 

Le monde ne finira pas le 21 Décembre 2012, mais certains éléments de la civilisation humaine actuelle pourraient venir à leur terme ou à une crise paroxysmique autour de cette période. Le système monétaire international et l’économie globale, en particulier, se dirigent vers un effondrement total.  L’environnement se dirige vers un point de rupture, qu’il s’agisse de la pollution chimique des océans, de la régression de la biodiversité ou du réchauffement climatique. La charge chimique de nos organismes atteint un point critique qui pourrait aboutir un délitement de la santé publique. Sans attacher une importance fétichiste à la date précise du 21 Décembre, nous voyons bien que beaucoup d’aspects de la réalité se dirigent vers leur propre effondrement, suivi d’une renaissance probable sous des formes entièrement nouvelles.Les points-clefs concernent l’économie, l’écologie, l’épidémiologie, la démographie, et la géopolitique.

Prévision #2 – L’économie globale se dirigera vers un effondrement total.

La crise financière de 2008-2009 sera « double-dip ». Plus grave que celle des années trente, elle entraînera une récession générale, funeste pour une civilisation qui repose entièrement sur l’emploi économique et la consommation.

Les politiques d’impression monétaire et de déficit fiscal entraîneront une perte de confiance dans les monnaies fiduciaires. Les investisseurs et les marchés financiers seront plus que jamais les véritables contre-pouvoirs aux gouvernements, tandis que les électeurs et les contribuables continueront d’être sans influence réelle.

 

En Europe, d’importantes faillites bancaires se produiront en raison de l’exposition des banques aux défauts souverains. Les problèmes de la dette souveraine s’avéreront insurmontables, et entraîneront une implosion de l’euro et un retour aux monnaies nationales coordonnées dans un serpent monétaire. La transition sera politiquement et économiquement difficile mais pourrait s’avérer bénéfique dans un second temps car les économies les moins compétitives pourront dévaluer.

Aux Etats-Unis, l’économie restera anémique et s’engagera dans une spirale à la japonaise. La dette US atteindra des sommets et les politiciens du Congrès et de la Maison Blanche s’évertueront à retarder l’échéance du défaut mais n’y parviendront pas. Les investisseurs internationaux se retireront des obligations d’Etat américaines dès que le  problème de l’euro aura été résolu d’une manière ou d’une autre. Le gouvernement US, dans l’incapacité de se financer, aura recours à l’impression monétaire, ce qui minera le dollar en tant que monnaie de réserve internationale et provoquera une inflation d’abord rampante, puis plus rapide après 2013. Le résultat final sera la banqueroute complète de l’Etat américain bien avant 2025.

La croissance de l’économie chinoise ralentira car ses principaux marchés à l’exportation resteront déprimés et la bulle immobilière chinoise éclatera.  Les tensions inflationnistes resteront élevées en raison de revendications salariales et de conflits sociaux. Le ralentissement de l’économie de la Chine affectera les économies qui lui fournissent des matières premières et de la technologie. De plus, la Chine procédera à la diversification de ses réserves de change en vendant des titres de dette US, ce qui affectera l’économie américaine.  

Les BRIC seront affectés par les difficultés des économies occidentales et l’éclatement de bulles de crédit et de troubles politiques.

L’or, les métaux rares, certaines matières premières monteront. Les actions et les obligations baisseront.

Le remue-ménage monétaire se traduira par l’abandon du dollar comme monnaie de réserve internationale par certains pays, notamment en Asie et en Amérique latine, qui chercheront à se défendre contre l’érosion de la dette et l’inflation importée.  Des villes, des régions ou des Etats nord-américains lanceront des expériences de monnaies locales.

Dans les pays occidentaux, l’écart croissant entre le nombre d’actifs et le nombre d’allocataires obligera à mettre en cause les systèmes de retraite par répartition et ultérieurement à remettre en question l’intervention des Etats dans la prévoyance au détriment de la mutualité et de la capitalisation.   

Les défauts de certains Etats se transformeront en véritables faillites consistant dans la suppression, privatisation ou mutualisation de certains services, dans des cessions d’actifs et dans la réduction de la taille de ces Etats. Les gouvernements seront contraints à des réformes drastiques de la fonction publique visant à faire plus avec moins. L’effet positif est que les citoyens prendront davantage de responsabilités directes dans les services de proximité et de solidarité et dans les systèmes de justice et de police.

Prévision #3 – Les turbulences et troubles sociaux s’intensifieront.

Les difficultés économiques se traduiront par un chômage très élevé et par une extension considérable de la pauvreté. Emeutes urbaines, émeutes de la faim, vols et violences gratuites seront plus nombreux.

Les défaillances et accidents d’infrastructure ainsi que les problèmes climatiques et économiques entraîneront des déplacements de population accompagnés de pillage. Criminalité et piraterie seront des maux endémiques et rémanents.

Les partis politiques traditionnels seront bousculés par de nouveaux partis, et les régimes en place seront déstabilisés par des mouvements populaires. Dans l’ensemble, le politique restera, malgré ces changements, largement impuissant à résoudre les problèmes. 

Le développement de la pauvreté et de la précarité entraînera l’effondrement des valeurs futiles de consommation. Le culte de l’automobile résistera avec acharnement mais pourrait être finalement ébranlé par les évolutions imposées par les événements. On assistera à la renaissance de valeurs compassionnelles et solidaires.

Prévision #4 – Les désordres climatiques s’intensifieront

Le réchauffement climatique deviendra une réalité de plus en plus documentée et incontestée.  

Il y aura davantage d’inondations, de raz-de-marée, de tempêtes, de vagues de chaleur et de vagues de froid. Il y aura des sécheresses dans des zones habituellement humides et des inondations dans des zones normalement arides. Des populations seront déplacées pour des milliards de dommages matériels.

Des crises alimentaires sont possibles en Afrique subsaharienne, dans le golfe du Bengale et en Asie du Sud, mais aussi dans les pays développés. Les désordres climatiques entraîneront des ruptures d’approvisionnement en produits de première nécessité, y compris dans les pays occidentaux. Les gens découvriront que leur alimentation n’est ni aussi abondante ni aussi garantie qu’ils l’imaginaient. Cela pourrait être dû à des maladies des plantes mais plus probablement à des conditions climatiques extrêmes qui affecteront les récoltes. Il en résultera des pressions sur les prix des matières premières alimentaires et de l’eau.

La contamination des plantes par des OGM ainsi que des pollutions ou infections de la chaîne alimentaire pourraient conduire à une crise alimentaire partielle.  Des tensions apparaîtront entre les fermiers affectés et les grandes firmes telles que Monsanto, et le problème des OGM recevra une nouvelle attention publique. La recherche montrera une relation entre la consommation de produits génétiquement modifiés et des dommages organiques internes chez des animaux de laboratoire.

L’effondrement de la population des abeilles s’étendra à d’autres espèces telles qu’amphibiens et poissons. Les observateurs et les scientifiques noteront un déclin alarmant dans les populations aviaires et une perte de biodiversité préoccupante dans de nombreuses régions.

Prévision #5 - Les défaillances majeures d’infrastructure s’intensifieront.

Conséquences de la désorganisation entraînée par des suppressions trop massives d’emploi, des problèmes de qualité et des défaillances majeures d’infrastructure surviendront, telles que celle de la grille énergétique aux Etats-Unis ou en Europe. Les défaillances régionales de la grille conduiront des millions de personnes à être privées d’électricité. De nouveaux incidents nucléaires rappelleront la catastrophe de Fukushima et renforceront l’opposition à l’industrie nucléaire, tandis que les gouvernements prépareront secrètement des plans de relance de cette forme d’énergie.  Au final, des nouveaux accidents majeurs forceront le lobby nucléaire à abandonner ses positions dominantes, y compris dans les pays où il est le plus puissant.

Des pannes toucheront également les satellites de communication, en raison de débris spatiaux, de tempêtes solaires, ou d’actions militaires de puissances rivales.

Des défaillances accrues affecteront le système sanitaire et hospitalier. Il pourra s’agir d’abus sur des patients placés arbitrairement en phase terminale,  de bavures médicales spectaculaires, de maladies propitiatoires, de ruptures d’approvisionnement en médicaments, ou d’un manque de lits et de personnel soignant dans des zones particulières ou lors d’épidémies ou de vagues de mortalité.  Un virus mortel pourra s’échapper de l’hôpital ou du laboratoire, et se répandre dans le public à travers les écoles ou les gymnases, peut-être en raison d’un manque d’hygiène et de prophylaxie de la part du personnel soignant ou de recherche.

Prévision #6 -  La société de surveillance se heurtera à une contre-surveillance.

Désespérées de ne pouvoir contrôler plus efficacement les événements qu’elles ont elles-mêmes déclenchés, les forces dirigeantes tenteront à nouveau de reprendre en main la population en inventant de fausses menaces terroristes et de fausses morts de terroristes notoires, inventions qui dans son esprit permettent de faire peur à la population et de rendre une aura aux chefs politiques. De même, ces forces mettront en place des interconnexions de fichiers administratifs et des contrôles de police additionnels. 

L’espionnage de la population via, entre autres, les implants cellulaires, les caméras de surveillance et le traçage des téléphones mobiles, sera renforcé par un grand nombre d’Etats. Cet espionnage  pourra déterminer les réseaux sociaux propres à chaque individu, noyauter ces réseaux et exercer une surveillance particulière sur ceux qui sont considérés comme suspects ou négatifs pour l’ordre établi.

Des restrictions seront apportées à la liberté de circuler.  Le transport aérien continuera d’être l’objet par excellence du déchaînement de lubies de contrôle, de fouilles corporelles et de confiscation non indemnisée d’objets personnels. Les scanners corporels intégraux seront peut-être suspendus en raison de scandales liés à la fuite de certains scans, mais seront rétablis par la suite. 

Des restrictions seront apportées à la liberté financière, avec l’interdiction d’un nombre croissant de pratiques de trading ainsi que la criminalisation de l’évasion fiscale. Des Etats se procureront illégalement des fichiers informatiques bancaires à l’étranger au besoin par la voie du vol ou du hacking.

Tandis que le système pénal-répressif adoptera des méthodes plus drastiques, un nombre croissant de comportements pourront être psychiâtrisés dans certains pays - en particulier ceux de la jeunesse, des seniors, des personnes ayant des antécédents judiciaires, des modes de vie originaux, des ressources financières faibles, et de façon générale de tout groupe considéré comme potentiellement instable ou difficile à gérer.

De nouvelles tentatives pour réduire ou empêcher la liberté sur l’Internet seront le fait de gouvernements désespérés de perdre leur guerre de propagande. Ils utiliseront l’assujettissement des fournisseurs d’accès,  la navigation systématique des contenus illicites ou la révocation de certains noms de domaine. Ces nouvelles tentatives s’appuieront sur des lois à l’encontre de la “haine” et de la discrimination, dont le concept pourra être élargi, sur la proscription pénale de certains propos, sur l’interdiction de parler de certains sujets (que ce soit dans le domaine politique, racial, sociétal, économique, sanitaire…), sur des régulations « anti-spam » qui empêcheront tout outsider d’accéder à la notoriété, ainsi que sur des lois identitaires interdisant tout postage anonyme sur l’Internet.

On peut aussi s’attendre à plus de coopération entre Google, YouTube, Facebook, Yahoo!… - et des organisations étatiques comme la NSA, le FBI, la CIA, ou Interpol. Les Etats implanteront des mouchards informatiques au sein des moteurs de recherche, des serveurs d’hébergement et des sites web majeurs.

L’effet inattendu de ces tentatives est qu’elles seront de plus en plus conscientisées par la population, qui s’y opposera en utilisant les marges de liberté économique er médiatique qui lui restent. Des sabotages, des grèves, des actes violents et des évènements imprévisibles surviendront. Le système de surveillance sera débordé, et sera lui-même sujet à des échecs majeures et à des fuites.

Prévision #7 -  Les sociétés occidentales s’effondreront de façon de plus en plus visible.  Des valeurs compassionnelles et communautaires regagneront cependant du terrain.

 

On continuera d’assister au retour du paupérisme dans les pays avancés, à la progression de la consommation de stupéfiants, à  l’effritement des structures familiales - marquée entre autres par le niveau élevé des divorces, la baisse du nombre des mariages, l’augmentation des situations de solitude et des séparations non compensées, ainsi que de pertes du domicile fixe (symptômatiques d’isolement social et/ou d’absence de support social), à la dégradation de l’encadrement éducatif et de la qualité des programmes scolaires, à la disparition de la culture populaire, au déclin des tissus urbains ou communautaires au profit de zones périurbaines sans cohérence ni sûreté, et à l’installation d’une situation chronique d’émeutes urbaines, notamment en France et en Grande-Bretagne.

La stabilité émotionnelle et psychologique de la population se dégradera. La prévalence de crises dépressives, d’impropriétés de toute nature, de comportements erratiques ou violents augmentera.

Par réaction, des idées compassionnelles et désintéressées, sans connotation religieuse nécessaire,  gagneront du terrain, et aboutiront à plus d’engagement dans la vie sociale, en particulièrement chez ceux qui sont libérés des contraintes du travail. Les ONG et charités joueront un rôle de plus en plus important dans les affaires publiques, au point de porter ombrage aux gouvernements. L’érosion du capital social, après avoir atteint un point extrême, commencera à s’inverser sous l’effet des événements, et on assistera à un regain d’engagement solidaire et au développement d’un nouveau sens de la communauté.  Dans la société civile, la recherche de soi purement individuelle s’effacera au profit d’une réflexion sur les valeurs nécessaires à vivre ensemble. Le mouvement pour le mariage homosexuel s’essoufflera, de même que toutes les tentatives d’imposer les vues d’un groupe particulier à l’ensemble de la société; il sera de plus en plus admis que l’homosexualité est une déviance qui peut être tolérée dans la sphère privée, mais ne peut acquérir un statut social.

Prévision #8 – La santé publique se dégradera sous l’effet du triple effondrement économique, sociétal et environnemental.

Du fait notamment de l’affaiblissement mutagène des antibiotiques et de l’intensité des déplacements humains, on assistera au retour et au développement d’un désordre sanitaire mondial. Des pathologies nouvelles apparaîtront, tandis que certaines des maladies virales archaïques reviendront.

Le lien entre l’usage des téléphones mobiles et le cancer apparaîtra de plus en plus. La recherche médicale établira le lien entre les champs magnétiques dégagé par les téléphones cellulaires et la wi-fi, d’une part, le fonctionnement cérébral et les gliomes, d’autre part ; elle en modélisera le processus. A partir de 2012, des tumeurs au cerveau plus nombreuses seront documentées chez des jeunes de 20 ans et plus qui avaient utilisé intensément un téléphone mobile dans leurs années d’enfance et d’adolescence.

Le secteur des industries de santé, lourdement contrôlé, subventionné et protégé de la concurrence par les gouvernements, sera mis en cause dans de nouveaux scandales de fraude scientifique ou de manipulation de l’information, en rapport avec l’usage de produits toxiques tels que le BPA en plasturgie et en dentisterie.

La numération du sperme continuera de s’affaiblir, et les taux d’infertilité de monter. Des mutations ADN (causées par des produits pharmaceutiques et chimiques dans l’environnement domestique) se développeront. La dépression, les troubles obsessionnels compulsifs, l’instabilité comportementale, les MST et le cancer continueront leur montée dans la population au-delà d’un certain âge mais aussi chez les jeunes.

 L’homéopathie, la phytothérapie et l’usage intelligent de suppléments et de thérapeutiques alternatives feront l’objet d’attaques répétées, légales ou médiatiques, de la part de la médecine conventionnelle.

 Prévision #9 – Le chaos du Sud se poursuivra.

 Le chaos social des pays du Sud ira en s’aggravant. Le « printemps arabe » de 2011 a fait tomber des dictateurs et d’autres tomberont encore, mais les « démocraties » qui leur succèderont s’avéreront incapables de résoudre les contradictions liées aux inégalités sociales, à la structure d’âge, aux difficultés économiques, à la contradiction entre l’influence occidentale et la  culture traditionnelle, à la montée des fanatismes socio-religieux.  Les courants islamistes, « modérés » ou non, prendront le pouvoir dans nombre de ces pays à la suite de la chute de dictateurs laïcs et/ou de l’échec des expériences de transition.

Un affrontement Nord-Sud, aux aspects théologiques et ethniques, se substituera à l’ancien conflit Est-Ouest, en plus grave car il sera de nature moins artificielle. Il prendra, sur un champ géographique de plus en plus étendu,  la forme d’attentats contre des intérêts occidentaux et des églises chrétiennes, d’appels à la désobéissance civile, à l’émeute et à la vengeance contre les Blancs en Occident même, de concurrence pour l’appropriation des ressources de toute nature,  de délinquance et de violences collectives, mais aussi d’une expansion religieuse islamique impliquant la conversion de certains Occidentaux.

Le surgissement de l’Islam radical est le contrecoup de l’influence de l’Occident, qui a voulu imposer au monde entier le modèle de l’individualisme athée et le culte de la marchandise. Par réaction, l’Islam s’est radicalisé, en même temps qu’il redevenait dominateur et conquérant, conformément à sa tradition. Sa pratique globale ne cesse d’augmenter.  Il deviendra la religion la plus pratiquée dans certaines villes importantes d’Europe, notamment en France.

Prévision #10 – La conscience des différences culturelles ira en augmentant. L’échec des politiques d’immigration deviendra de plus en plus évident.

L’importance quantitative de l’immigration atteindra des sommets. Les gouvernements auront de plus en plus de mal à dissimuler cette réalité, de même qu’ils auront de plus en plus de mal à nier l’ampleur des problèmes qu’elle pose.

Les attitudes relatives à l’immigration et à l’ethnicité changeront rapidement. Le caractère profond et irréductible des différences culturelles sera de plus en plus conscientisé par la population. Il deviendra clair que toutes les ethnies ne peuvent coexister aisément entre elles et encore moins se fondre dans un ensemble indifférencié. Il sera de plus en plus reconnu que la nature de l’immigration est d’être un processus de colonisation de peuplement de l’hémisphère Nord par les peuples du Sud voulu, organisé et promu par les classes politiques du Nord.  

L’échec de la société multiethnique sera de plus en plus admis par la population puis par la classe politique. Cet échec se manifestera par des conflits entre ethnies, des troubles sociaux, l’«ethnic revival» (retour en arrière culturel) des nouvelles générations issues de l’immigration, l’échec à long terme des couples mixtes, et des difficultés de construction identitaire pour les personnes d’origine mixte.

Dans certains pays occidentaux, la conjonction d’une paupérisation profonde et d’une guerre ethnique larvée pourrait déclencher des conflits ethniques d’envergure.  Des actes individuels tels que celui d’Anders Breivik en Norvège en 2011 se produiront dans les pays d’immigration récente où l’identité culturelle de la population de souche commence seulement d’être déstabilisée.  

Le mythe de la croissance démographique à tout prix s’effondrera. Dans un contexte de chômage élevé, il sera de plus en plus évident que celle-ci ne fait qu’aggraver la situation, et qu’il eût mieux valu développer l’économie de la connaissance en formant aux technologies de pointe des générations moins nombreuses de souche locale.

Il y aura une conscience croissante que l’immigration est in-finançable, tant en raison du nombre des allocataires que du montant des dépenses à long terme de formation, d’installation et d’intégration qu’elle implique, ainsi que du coût des différents dispositifs d’encadrement et de surveillance de populations instables.

Prévision #11 – Les tensions militaires et politiques entre Etats augmenteront. Les Etats-Unis tenteront de reprendre le contrôle de la situation mais n’y parviendront pas.  

La crise économique, le déplacement du pouvoir économique vers l’Asie et le chaos du Sud attiseront les contradictions entre Etats.

Le déclin de plus en plus évident et prononcé des Etats-Unis les amènera à des tentatives désespérées de reprendre la situation en main.  Les deux guerres mondiales 14-18 et 39-45 ont permis aux États-Unis de surmonter leurs deux plus gros endettements, mais aussi au pays de devenir la première puissance économique mondiale. La tentation sera donc forte dans certains cercles politiques d’essayer une troisième fois le même remède. Dans un monde multipolaire où la guerre passe désormais par des méthodes multiples, les Etats-Unis auront cependant du mal à identifier un front uni qu’ils puissent combattre de manière conventionnelle. Ils seront déchirés entre leur interventionnisme qui les conduit à entretenir la plus grande armée du monde, et leur situation budgétaire qui les conduira rapidement au seuil du défaut.

A moyen terme, les E.U. pourraient être proches d’un conflit aigu avec la Chine sur la répartition des ressources naturelles, pétrole, gaz naturel et métaux rares. Ce conflit pourrait prendre la forme de hacking informatique et d’espionnage industriel de la part des Chinois, avant d’entrer dans une phase de confrontation militaire ou de menace de confrontation. 

A plus court terme, une attaque d’Israël contre l’Iran est dans le domaine du possible. Cette attaque viserait des installations nucléaires iraniennes, ce qui pourrait déclencher une vaste pollution radioactive de la région. Une extension internationale du conflit est plausible.

Une autre éventualité est que le régime pakistanais perde le contrôle de la situation et que des forces plus radicales prennent le contrôle de l’arsenal nucléaire de cet Etat, qui pourrait dès lors déstabiliser la région et menacer Israël, l’Inde ou d’autres puissances rivales.

 


 

 

Des changements drastiques sont prévisibles et, pour certains, sont imminents.


Quoi qu’il en soit… bonne chance à tous pour 2012, et au-delà !

 


(4.2/5 - 20 Votes)
Home

Index
Liste de catégories
Liste de tags

Feed Entries