Navigation
Contact et liens
Archives

Social Capital

description

L'actualité du capital social, de la vie en société et des options de société.

description
- Elections présidentielles en France: morne plaine Politique - 07-05-2007 - TSCF

La France confrontée au monde contemporain 
bicorne

 Il est curieux que les Français se soient passionnés pour une telle élection au point d’y participer massivement. Lors de cette campagne électorale qui se termine dans les incidents de rue et le retour de la pluie, les candidats étaient plats, à de rares exceptions près, le niveau intellectuel des discussions laissait à désirer (comme en témoignent par exemple les propos tenus sur la génétique et sur mai 1968…), tout n’était qu’agitation de symboles et commercial publicitaire sans profondeur, les options dites « de société » étaient alléguées plus qu’elles n’étaient vraiment solides. Chacun chassait sur les terres de l’autre, sans qu’à aucun moment soit apparue l’hypothèse d’un vrai changement, d’une identité originale, tout au moins à travers les deux ultimes candidats.

Les votants ont finalement élu un homme suffisamment ridicule pour se faire photographier à Colombey-les-deux-Eglises, face à une gigantesque croix de Lorraine, avec un rai de lumière tombant directement du ciel…L’exonération des charges sur les heures supplémentaires est une mesurette inappropriée dans un contexte de chômage de masse de longue durée, le durcissement des conditions du regroupement familial ne résoudra pas le problème, et le « rétablissement de l’autorité » n’est pas franchement une piste pertinente dans un pays marqué par le bonapartisme. Quant aux mesures de type néo-libéral, elles peuvent dans certains cas avoir théoriquement du bon, mais tout dépend de la compétence avec laquelle elles seront mises en œuvre, et sur ce point on peut avoir les plus grandes craintes. Si par exemple il est prévu de donner aux universités plus d’autonomie pour qu’elles puissent moduler leurs rémunérations, en soi cela peut être bon, mais cela peut aussi être une catastrophe si ces modulations, appliquées sans discernement, méthode, réflexion ni stratégie, servent en pratique à rehausser des médiocrités mandarinales en place.

Globalement, le système apparait bien verrouillé. Dans nombre de pays occidentaux, il n’y a pas d’alternative réelle, pas de renouvellement, les victoires électorales sont des victoires par défaut, les dirigeants politiques sont de plus en plus médiocres. Ainsi en va-t-il de la fin de la pitoyable hypocrisie du blairisme, dans un contexte de renforcement de l’Etat policier et d’utilisation par le pouvoir des peurs soulevées par la crise sociale qu’il a lui-même provoquée.

En termes sociologiques, on aperçoit à travers cette campagne électorale française certaines transformations en cours: des promesses de réformes dans le sens de la démocratie participative, des candidats plus directs qui se livrent personnellement – tout ceci témoigne d’une société moins autoritaire qu’autrefois. Mais il y a aussi l’aspiration, encore balbutiante, à dépasser les packages tout ficelés dans lesquels la gauche et la droite traditionnelles enferment les citoyens, et à retrouver un certain esprit de communauté – dont la restauration impliquerait, indubitablement, des transformations pour le moins profondes tant des structures que des comportements quotidiens.


(3.9/5 - 23 Votes)
Home

- Une réussite japonaise: le cas Toyota - Croissance de la dépression: une pathologie contemporaine

Index
Liste de catégories
Liste de tags

Feed Entries